Colleys, shelties, pour le respect du chien.

BLOG ouvert
en prolongement d'un ancien forum dédié jadis au bonheur de nos colleys, shetland sheepdogs, et c° .
devenu carnet de bord, avec regards sur dIvers centres d'intérêt, sans exclusives.
Bonjour!
 
AccueilDerniers sujetsRechercherConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Elsie en Ecosse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
opaline

avatar

Nombre de messages : 1777
Age : 65
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/11/2009

MessageSujet: Elsie en Ecosse   Ven 16 Sep 2011 - 15:29

Cela fait deux ans que l'Amicale XJ (anciennes jaguar et daimler) a programmé ce voyage.
Cela fait deux ans que nous nous sommes inscrits pour ce périple en Ecosse.
Cela fait deux ans que nous en avons rêvé.

Et, le grand jour est enfin arrivé : les bagages sont chargés, Elsie a tous ses papiers, Lady Black (20 ans cette année) a ses provisions d'huile, de liquide de refroidissement, que sais-je encore, le bleu de travail est accessible, le parapluie aussi et la glacière ronronne dans le coffre.

Nous ne sommes pas pressés, après tout nous sommes en vacances, et nous décidons de faire un peu de tourisme en chemin. Nous jetons notre dévolu sur St Omer, nichée sur les rives de l'Aa (les cruciverbistes connaissent bien cette rivière), cité créée au VIIe siècle qui dispose d'une splendide cathédrale (« le plus bel édifice religieux de l'Artois et de la Flandre » selon M. Michelin) bâtie au XIIIe siècle :100 m de long, 30 m de large, 23 m de haut, une nef à trois étages, un choeur à déambulatoire, une horloge astronomique de 1558 et de nombreuses œuvres d'art.







Puis nous rejoignons Calais où nous passons la nuit, non sans avoir été salué ses héros immortalisés par Rodin



Elsie a immédiatement trouvé « sa place » pour récupérer au mieux....





C'est donc toute guillerette qu'elle embarquera, le lendemain matin, sur le ferry.




Bien au chaud en ce matin frisquet, blottie dans les bras de François avant d'embarquer

Mais elle ne sait pas qu'elle devra rester dans la voiture pendant toute la traversée, en compagnie de véhicules divers et variés. Je reste avec elle jusqu'au dernier moment, ce qui me permettra de vérifier que les portes du bateau sont fermées (j'ai dans la tête un naufrage qui avait fait couler beaucoup d'encre) et de constater que d'autres chiens, aboyeurs eux, sont également présents.



Le Channel est très encombré en cette mi-août mais la mer est calme malgré un petit vent qui décoiffe et, bientôt, apparaissent, dans toute leur blancheur, les falaises de Douvres où nous accostons.







Inutile de vous dire que nous étions les premiers à attendre l'ouverture de l'escalier menant à la cale ! Notre Elsie dormait tranquillement dans son couffin sur le siège arrière, sage comme une image, malgré le bruit des moteurs, de la soufflerie et des alarmes intempestives de certains véhicules. Et pas rancunière, elle nous fera une énorme fête avant de fouler le sol anglais.

« Gardez la gauche » nous rappelle gentiment Mme TomTom avant de mettre le cap sur Kingston upon Hull, ancien grand port baleinier du Royaume Uni, sur la Mer du Nord, à l'est de York.

La ville est célèbre par son pont, Humberbridge, qui tint le record mondial du pont suspendu à travée unique le plus long au monde durant 16 ans, entre son ouverture en juin 1981 et celle du pont du Grand Belt (Danemark) en 1997. Il fut relégué à la troisième place à l'ouverture du pont Akashi-Kaikyo (Japon) en 1998 et se trouve aujourd'hui à la cinquième place depuis l'inauguration en Chine des ponts de Runyang et Xihoumen en 2005.



C'est aussi la ville natale de William Wilberforce (1759-1833), parlementaire anglais, qui oeuvra toute sa vie contre l'esclavage et obtiendra son abolition en 1833, peu de temps avant sa mort. Pour mémoire, la France a aboli définitivement l'esclavage en avril 1848 (la Révolution l'avait aboli une première fois mais Napoléon, en 1802, était revenu sur cette mesure).

C'est aussi le port où arrivent les ferries en provenance de Zeebrugge : nous retrouverons donc les autres membres de notre groupe (ceux qui n'ont pas de chien), le lendemain matin.

Promenade, le soir, dans les rues pittoresques de la ville et grande partie de foot pour Elsie (non, je n'ai pas oublié son ballon !) sur les pelouses de l'hôtel Campanile.





Bon, ce n'est pas le tout : « Quand est-ce qu'on arrive en Ecosse ? » Mais, le 3e jour, bien sûr ! Après avoir fait la « jonction » avec le reste de la troupe, après avoir fait le plein (le SP 95 est moins cher que le diesel, cela tombe bien), après avoir vérifié je-ne-sais-quoi dans le moteur de Lady Black, après avoir secouru un membre de notre groupe dont un pneu a crevé sur l'autoroute, après avoir contourné Leeds, grand centre industriel et lainier, et Carlisle.



Nous passons sans nous y arrêter à Gretna Green, première ville écossaise après la frontière, célèbre pour ses mariages et immortalisée à l'écran dans un film de De Funès.

Nous rencontrons nos premiers troupeaux de moutons.




C'est à Dumfries, non loin de là, que nous faisons étape, le long de la Nith, pour un pique-nique au soleil.




Une vitrine typique

C'est là qu'Elsie fera la connaissance d'un charmant jeune homme, shetland sheepdog originaire des Midlands anglais.





Son propriétaire, un vieux monsieur charmant qui se promenait, nous a expliqué que c'était des chiens très rares et qu'il était assez difficile d'en trouver en Ecosse où il y aurait peu d'élevages. Il était ravi, et étonné, de savoir qu'il y avait en France des passionné(e)s sur des forums. Et voilà comment, arrivés depuis à peine une heure, nous avons engagé une discussion qui n'aurait jamais eu lieu sans Elsie, ambassadrice de charme s'il en est. !

Puis, nous avons emprunté une petite route très étroite pour découvrir notre premier château écossais, Caerlaverock Castle (XIIIe siècle).





Propriété du clan Maxwell au Moyen Âge, période durant laquelle il subit deux sièges, il fut cédé à l'Etat en 1946 par le duc de Norfolk qui l'avait reçu en héritage.
Il présente la particularité d'être le seul château de plan triangulaire jamais construit en Ecosse.





Elsie a apprécié le site et elle a pu courir et jouer pendant un bon moment tandis que ces messieurs disposaient leurs chéries motorisées pour les immortaliser devant ce monument historique puisqu'elles avaient obtenu une autorisation spéciale, elles !



Quand je pense qu'il s'en était fallu de peu qu'Elsie n'y soit pas admise et que j'avais dû argumenter, vous vous rendez compte ?

L'après-midi touchant à sa fin, nous avons repris la route vers Glasgow, la ville la plus peuplée d'Ecosse. De son passé médiéval, elle a conservé de nombreux bâtiments, notamment son université, mais l'essor économique a beaucoup bétonné comme dans toute métropole.



Peu importe, de toutes façons puisque nous avons simplement contourné la ville pour rejoindre notre hôtel dans une zone commerciale qui, hormis le fait qu'on y roule à gauche, pourrait se trouver dans n'importe quel pays occidental.

Enfin, à la réflexion, peut-être pas car, pour qui connaît l'hôtellerie britannique, cet hôtel et cette zone ne peuvent en réalité se trouver qu'au Royaume Uni. Je m'explique.

Les chambres ont été réservées (et payées) en janvier 2011 par notre Amicale. Mais à notre arrivée, il manque 5 chambres ! Et ceci malgré des confirmations en bonne et due forme. Il est aux environs de 19 h et il n'y a plus aucune chambre disponible à Glasgow hormis dans des palaces. Que faire ? Il aura fallu une bonne heure pour parvenir à convaincre la direction de l'hôtel de mettre des lits supplémentaires dans les chambres. Mais voilà, ils n'avaient pas assez de lits pour tout le monde. Alors, ils ont mis des duvets à même le sol !!!
Mais je dois dire que jamais l'amabilité n'a fait défaut.



Enfin, dodo, c'est notre première nuit écossaise.

Opaline



Revenir en haut Aller en bas
Suzanne



Nombre de messages : 12149
Age : 74
Localisation : Beauraing.(Belg.)
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: Re: Elsie en Ecosse   Ven 16 Sep 2011 - 16:02

OHHHHHHHHHHH! MERCI Opaline! Que j'aime tes récits!!!!!!!!!!!!!!!!! J'ai hâte de voir la suite. C'est BEAU!!!!!!!!!!!! et intéressant! fleurs
Revenir en haut Aller en bas
http://users.skynet.be/collies.shelties/
opaline

avatar

Nombre de messages : 1777
Age : 65
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/11/2009

MessageSujet: Re: Elsie en Ecosse   Ven 23 Sep 2011 - 1:02

En ce matin du 4e jour, le réveil est plutôt humide. Une jolie petite pluie fine égaye comme elle peut un ciel gris sombre et vaporise sur la fourrure d'Elsie un voile bienfaiteur. C'est le moment de sortir parapluies et cabans bretons ! Au moins ne les aura-t-on pas emmenés pour rien et cela me permet de justifier l'encombrement du coffre dont la responsabilité me revient, selon mes hommes qui, eux, savent « voyager léger » ( ?...) pleine et entière... Je vous laisse apprécier l'injustice majeure qui me poursuit de jour en jour et je referme cette parenthèse que, peut-être, d'autres que moi connaissent bien.


Mais oui, la photo est en couleur !

Aujourd'hui, nous partons pour St Andrews, charmante petite ville au bord de la mer du Nord dont l'université, fondée en 1414, est la plus ancienne d'Ecosse. Inutile, je suppose, de vous rappeler que c'est là que se sont rencontrés Kate et William.






Maisons géorgiennes

C' est également là qu'est né le golf et que fut fondé le premier parcours en 1754.



La célébrité de la ville n'émeut en rien mouettes et goëlands qui profitent du retour du soleil pour faire une toilette en règle sans se préoccuper, ni des touristes armés de leurs appareils photos, ni des golfeurs dont les balles pourraient cependant leur être fatales. Mais il est vrai que ne jouent à St Andrews que des amateurs chevronnés !



Elsie trotte allègrement dans les rues médiévales mais son aspect physique change au fil des minutes : elle passe de mignonnette bien sèche, au sortir de la voiture, à shetland à la fourrure bouffante sous la pluie, pour finir par ressembler à un toutou sortant de son bain de mer avec, cependant, un peu plus de couleur charbonnée, notamment sous le ventre et le long des pattes !

Après un séchage en règle, nous reprenons la route en direction de Pitlochry, cité victorienne de charme dans les Highlands du Perthshire. C'est là qu'on trouve, paraît-il, les meilleurs saumons d'Ecosse. C'est aussi non loin de là que se trouve le château de Balmoral, résidence d'été de la famille royale.


Un ciel écossais typique


Pitlochry

Nous arrivons dans un hôtel de charme où la température extérieure (7-8°) impose que les chambres soient chauffées...



C'est là que nous sera servi le plat national écossais, je veux parler du haggis, plus connu sous le nom de panse de brebis farcie.



Il existe de nombreuses recettes, mais il se compose généralement d'abats de mouton, d'oignon, d'avoine, de graisse de rognon de mouton, d'épices et de sel. Traditionnellement, cette préparation est enfermée dans le boyau de la panse du mouton et cuite pendant quelques heures de cette manière, faisant ainsi ressembler le haggis à une sorte de ballon dans une poche. Le haggis est aujourd'hui cuisiné dans un boyau synthétique, à de rares exceptions près.

Traditionnellement, le haggis est servi avec une purée de pomme de terre et une purée de rutabagga. Il s’accompagne d’un verre de whisky. Depuis peu, la cuisine écossaise a ajouté une sauce au whisky pour accompagner le plat et nomme cette nouvelle recette « haggis royal ».

Le lendemain, surprise au petit-déjeuner. Depuis le début de notre séjour, nous optons systématiquement pour le petit-déjeuner anglais. Mais, ici, à Pitlochry, les œufs au bacon sont remplacés par......... du haggis, évidemment !

Mais il faut prendre des forces pour le 5e jour !

Opaline

Revenir en haut Aller en bas
Suzanne



Nombre de messages : 12149
Age : 74
Localisation : Beauraing.(Belg.)
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: Re: Elsie en Ecosse   Ven 23 Sep 2011 - 7:18

Tu as pu manger de ce haggis? Il paraît que c'est bon, mais il me semble que je n'y arriverais pas!


Encore merci Opaline, en attendant la suite avec impatience, c'est tellement beau. j'adore ton récit et tes photos. MERCI
La 1° photo toute grise, avoue que c'est un beau gris, léger, duveteux, moelleux..... poétique! Very Happy et qui de plus, a pris ton parti, hi!

C'est où, c'est un pont? toujours à Glasgow?
J'ajoute une carte pour mieux te suivre:







Dernière édition par Suzanne le Ven 23 Sep 2011 - 8:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://users.skynet.be/collies.shelties/
opaline

avatar

Nombre de messages : 1777
Age : 65
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/11/2009

MessageSujet: Re: Elsie en Ecosse   Ven 23 Sep 2011 - 8:10

Merci pour la carte, Suzanne ! Oui, c'est un pont, Forth Bridge, au nord d'Edinburg, qui date de 1964. Il longe le pont ferroviaire du même nom, datant, lui de 1890 et que voici :



http://fr.wikipedia.org/wiki/Pont_du_Forth

Opaline
Revenir en haut Aller en bas
Suzanne



Nombre de messages : 12149
Age : 74
Localisation : Beauraing.(Belg.)
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: Re: Elsie en Ecosse   Ven 23 Sep 2011 - 8:23

Je vois sur la carte que Lockerbie se trouve tout près de la ville où vous avez passé votre 1° nuit écossaise! Shocked
jusqu'ici, comment est le paysage, pas encore très montagneux, il me semble.... vallonné? Shocked !c'est peuplé?
Revenir en haut Aller en bas
http://users.skynet.be/collies.shelties/
opaline

avatar

Nombre de messages : 1777
Age : 65
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/11/2009

MessageSujet: Re: Elsie en Ecosse   Ven 23 Sep 2011 - 8:34

Tu as raison, pour le moment, le paysage est surtout fait de collines douces. La densité de population semble assez faible, beaucoup de villages et des villes, petites ou moyennes. Quand on sort des grandes métropoles, on pourrait croire qu'on est en Meuse mortrire

Pour revenir au haggis, oui nous en avons mangé, presque tous les jours puisqu'on nous en servait au petit déjeuner. Je dois dire que j'ai trouvé cela bon, c'est un peu comme du boudin noir, en plus grumeleux. Par contre, on nous en a servi un qui était tellement gras que je n'ai pas pu l'avaler. Tout dépend de la qualité de la préparation. Et avec la sauce au whisky, c'est un régal !

Opaline
Revenir en haut Aller en bas
Suzanne



Nombre de messages : 12149
Age : 74
Localisation : Beauraing.(Belg.)
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: Re: Elsie en Ecosse   Ven 23 Sep 2011 - 8:38

Il paraît que c'est bon. C'est Mr Fourneau qui m'en a parlé il y a un an ou deux. Mr et MMe Fourneau, dont je fais mention ci-dessous dans la partie beauraing-géologie, ont été aussi en Ecosse il y a un an ou deux, lui en tant que commentateur géologie d'une excursion-natura. Si tu permets, quand tu auras encore raconté un peu plus, je leur enverrai le lien vers ton récit...... cela leur fera sûrement plaisir, et ils pourront peut -être dire aussi quelque chose..... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://users.skynet.be/collies.shelties/
opaline

avatar

Nombre de messages : 1777
Age : 65
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/11/2009

MessageSujet: Re: Elsie en Ecosse   Mer 28 Sep 2011 - 9:13

Bien sûr, je pemets, Suzanne, si cela les intéresse.

Opaline
Revenir en haut Aller en bas
opaline

avatar

Nombre de messages : 1777
Age : 65
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/11/2009

MessageSujet: Re: Elsie en Ecosse   Mer 28 Sep 2011 - 9:24

Bon, je voulais mettre le 3e épisode du voyage d'Elsie. Mais impossible de mettre les photos. Maintenant, je dois partir faire de la peinture. Je referai une tentative d'ici la fin de la semaine.

Opaline
Revenir en haut Aller en bas
Suzanne



Nombre de messages : 12149
Age : 74
Localisation : Beauraing.(Belg.)
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: Re: Elsie en Ecosse   Mer 28 Sep 2011 - 12:56

ah, j'ai hâte!
Revenir en haut Aller en bas
http://users.skynet.be/collies.shelties/
opaline

avatar

Nombre de messages : 1777
Age : 65
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/11/2009

MessageSujet: Re: Elsie en Ecosse   Ven 30 Sep 2011 - 10:30

Le voyage d'Elsie en Ecosse (3)

Je vous disais donc qu'il fallait prendre des forces pour ce 5e jour. La première étape de la journée est fixée à Keith où se situe, devinez...., je vous donne un indice : il s'agit d'une tradition écossaise. Non, non, ce n'est pas le kilt. Alors ? Mais oui, bien sûr, vous l'avez compris, c'est une DISTILLERIE ! Pouvait-on aller en Ecosse sans visiter une distillerie ? Non, évidemment, il n'y aurait pas d'Ecosse sans whisky n'est-ce pas ?

Peu sensible au symbole de l'excursion, Elsie se repose dans son couffin après la promenade du matin sous le soleil mais avec seulement 5°...

Si vous saviez ce qu'elle est sage, ma fille ! Elle fait l'admiration de tous les membres du groupe : quand il faut ne pas bouger, elle ne bouge pas, quand elle peut courir, elle court, quand il faut faire pipi, elle fait pipi, quand on peut jouer ou chahuter, elle joue et chahute, quand elle doit rester dans la voiture, elle reste dans la voiture sans râler, quand il faut manger, elle mange. Normal, me direz-vous quand un chien est éduqué. Oui, mais elle fait tout avec bonne humeur, qu'il pleuve, qu'il vente ou qu'il y ait du soleil. On dirait qu'elle sait qu'il faut se plier un minimum à la discipline de groupe.



Nous traversons donc les Grampian Mountains qui traversent l'Ecosse d'ouest en est et dans lesquels se trouvent les plus hauts sommets du Royaume Uni.







Elsie décide d'observer le paysage : elle n'a pas sa pareille, perchée sur l'accoudoir, pour compenser les mouvements de la voiture. Et je peux vous dire que la route est sinueuse et étroite à souhait !



Nous arrivons à Keith, siège de la distillerie Strathisla, fondée en 1786 (c'est la plus ancienne d'Ecose) par William Longmore, acquise en 1950 par les frères Chivas, appartenant aujourd'hui au groupe Pernod Ricard





Nous y sommes accueillis ainsi, à 10 h du matin :



Elsie visite, avec moi, les salons d'accueil mais elle ne sera pas autorisée à visiter la distillerie proprement dite. D'ailleurs, je le comprends. Elle n'aurait pas aimé gravir les escaliers métalliques à trous, tourner autour des alambics où règnent une chaleur à mourir, un bruit assourdissant et une odeur que je qualifierai de « particulière », à défaut de nauséabonde. Les photos n'y étaient pas autorisées.





Après un petit tour à la boutique, certains coffres de nos belles anglaises motorisées ont eu du mal à fermer ! Moi, j'ai ramené un savon au whisky. Je suis sûre que Mamie va être ravie, c'est original, non ? Enfin, j'espère qu'elle ne boira pas l'eau du bain...

Il est maintenant midi. J'ai repéré, en arrivant, un petit supermarché où je vais pouvoir approvisionner notre glacière pour le pique-nique. Mais nos belles ont soif aussi et Elsie en profite pour faire le plein à sa manière, dans un « mobile pub »sans alcool :



La 2e visite de la journée est programmée à Elgin, au nord-ouest de Keith, à quelques kilomètres de la mer du Nord et de l'embouchure de la Moray Firth.





Il s'agit, cette fois, d'un petit musée automobile privé, tenu par un monsieur charmant, parlant parfaitement l'anglais, qui a eu pitié de nous, compagnes de passionnés de mécanique, et nous a indiqué le chemin pour nous rendre chez le plus grand spécialiste du cashmere, Johnstons, entreprise fondée en 1797 par Alexander Johnston sur les rives de la Lossie :



Que de belles choses toutes douces, malheureusement dotées d'étiquettes beaucoup moins douces. Allez, au diable l'avarice, je m'offre une paire de mitaines qui me seront bien utiles pour les fraîches soirées d'hiver. Et je rêve de pulls moelleux à souhait...

Nous disposons d'un peu de temps et nous traversons le jardin public au bord de la Lossie, domaine très encombré, jugez-en plutôt :




Flegme

Je n'ai pas pu lâcher Elsie qui aurait mis la panique et aurait certainement fini dans l'eau ! Nous avons donc admiré l'ancienne cathédrale d'Elgin datant du XIIIe siècle.



Mais la journée n'est pas finie. Nous allons au bord de la mer et nous découvrons Lossiemouth au coucher du soleil. Pour information, dans le jardin public, nous étions en tee-shirt, mais c'est en caban, cache-nez et gants que nous nous sommes promenés dans ce petit port tranquille.





Mais il est tard, la nuit est tombée, le concert des mouettes et autres goëlands est terminé. Elsie leur emboîte d'ailleurs le pas dès son retour à l'hôtel.



A suivre...

Opaline
Revenir en haut Aller en bas
Suzanne



Nombre de messages : 12149
Age : 74
Localisation : Beauraing.(Belg.)
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: Re: Elsie en Ecosse   Ven 30 Sep 2011 - 12:14

C'est quand même bien beau!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Merci encore Opaline! C'est tellement plaisant. et instructif!
Revenir en haut Aller en bas
http://users.skynet.be/collies.shelties/
opaline

avatar

Nombre de messages : 1777
Age : 65
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/11/2009

MessageSujet: Re: Elsie en Ecosse   Sam 8 Oct 2011 - 0:45

Le voyage d'Elsie en Ecosse (4)

Aujourd'hui, nous avons rendez-vous avec LE monstre ! Inutile de vous dire que c'est l'impatience dans notre groupe !

Mais, avant de risquer de nous faire avaler, nous nous arrêtons à Inverness, centre administratif de la région des Highlands, située à l’embouchure de la rivière Ness, au nord-est de l'Ecosse, qui, chaque année en septembre, septembre, accueille la plus prestigieuse compétition de joueurs de cornemuse en solo du monde.





Nous découvrons, au Scottish Kiltmaker Centre, l'art de la fabrication du kilt, costume traditionnel des Highlands taillé dans un tartan de 7,3 m.


A droite, le kilt d'origine, à gauche, son évolution



Pour comprendre l'importance du kilt, il faut savoir que la société traditionnelle écossaise fonctionne sur le mode du clan. L'appartenance à un clan se signale par le nom patronymique et les couleurs particulières du tartan, c'est-à-dire le motif que l'on retrouve sur le kilt. Cependant, cette méthode d'identification est relativement récente et remonterait au XVIIIe siècle. Auparavant, les tartans étaient le plus souvent fabriqués avec la teinture issue de plantes poussant localement ; plusieurs membres de clans différents pouvaient très bien porter des tartans similaires. L'appartenance à un clan spécifique était alors démontrée par le port d'un brin de végétal qui était la plante fétiche du clan et était accroché au couvre-chef. Il existe également un autre moyen d'identification : un insigne (crest badge) portant les armoiries du clan, accroché également au couvre-chef.

Après cette visite fort instructive, nous reprenons la route qui longe le Loch Ness, fort étroite, mais aux couleurs chatoyantes.







Et nous arrivons au Loch Ness Centre où une mise en scène fantasmagorique nous plonge dans la vie du Loch depuis la découverte du Monstre et nous fait vibrer dans un suspens quasi insoutenable au gré des tentatives d'explications rationnelles du phénomène.



L'histoire veut que Nessie soit apparu en 565 : un des disciples du moine irlandais Colomban traversait le loch à la nage lorsque le monstre fit surface avec de grands rugissements et la gueule ouverte. Tous furent frappés d'une grande terreur mais Colomban, après avoir fait le signe de la croix et invoqué le Tout Puissant, aurait arrêté l'élan du monstre par ces mots : « Ne songe pas à aller plus loin ni à faire du mal à cet homme, va-t-en vite ! ». La bête obéit et, depuis ce jour, n'a jamais fait de mal à personne.

Nessie est partout, pas uniquement dans les esprits. Constatez par vous-mêmes :


Voici les toilettes du Loch Ness Centre

Enfin, nous embarquons pour la croisière tant attendue sur ce Loch d'eau douce de 42 km de long et d'une profondeur maximum de 300 m. Nous voici sur le pont supérieur du bateau. J'enfile bien vite mon caban breton (il est 15 h...), mon capuchon et mes gants et je m'installe avec Elsie à l'arrière du bateau.





Nous admirons le paysage



Quand, tout à coup... My God !



Je peux vous assurer que nous n'avions rien bu au pique-nique. De plus, tous les passagers du bateau ont pu voir Nessie. Oh, ce fut très rapide, bien sûr, mais il était là ! Elsie n'a même pas eu le temps de grogner.

Si tous les passagers du bateau étaient venus pour Nessie, certains se sont ensuite fort intéressés à ma chérie, belle et sage comme d'habitude. Une gentille jeune fille s'est approchée de moi et m'a demandé la permission de la prendre dans ses bras pour se faire photographier par ses amis.



C'est ainsi que Miss Elsie deviendra, peut-être, une star en Chine puisqu'il s'agissait d'un groupe d'étudiants chinois, venus faire leurs études à Oxford. Et, bien sûr, nous avons engagé la conversation. Devinez un peu de quoi nous avons parlé ?

Notre périple de la journée n'est pas terminé. Nous mettons le cap plein ouest pour découvrir Eilean Donan Castle, situé sur une petite île reliée par un pont en pierre. Cet édifice, construit et remanié à de nombreuses reprises à partir du début du XIIIe siècle, est abandonné à l'état de ruine en 1719 à la suite d'une bataille qui l'endommage fortement. Racheté par le clan MacRae, il est reconstruit entre 1912 et 1932 en préservant le style architectural. Depuis, il est considéré comme le château le plus romantique d'Ecosse et il a servi de décor pour de nombreux films.





Il n'y avait pas de tournage en cours mais Elsie n'en a pas moins pris la pose.





Sur la route, nous nous serions arrêtés partout, tant les paysages sont magnifiques. Par contre, il n'y a pas beaucoup de population dans ce bout du monde écossais et cela augmente encore l'impression de nature à l'état brut.




Invergarry



Nous arrivons à Glencoe au coucher du soleil. Les sommets s'illuminent. Le loch s'éteint.





A suivre...

Opaline
Revenir en haut Aller en bas
Suzanne



Nombre de messages : 12149
Age : 74
Localisation : Beauraing.(Belg.)
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: Re: Elsie en Ecosse   Sam 8 Oct 2011 - 11:02

oh que c'est beau!!!!!!!!!!!!! comme j'aimerais aussi voir ça! Shocked magnifique photos, Opaline, grand merci!
Revenir en haut Aller en bas
http://users.skynet.be/collies.shelties/
opaline

avatar

Nombre de messages : 1777
Age : 65
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/11/2009

MessageSujet: Re: Elsie en Ecosse   Mer 19 Oct 2011 - 17:29

Le voyage d'Elsie en Ecosse (5)

Après une nuit très calme, dans un vieil hôtel de charme craquant sous nos pas, après un petit-déjeuner consistant au cours duquel nous a été servi, devinez quoi... oui du haggis bien sûr, après une sortie avec Elsie au bord du Loch qui s'éveillait sous le brouillard, nous avons pris la route. Cinq minutes plus tard, nous nous arrêtions déjà :





Au fur et à mesure que nous prenions de l'altitude, les montagnes, froides et grises, s'enrobaient d'un vaporeux cache-nez ouatiné.





Ici, culmine le Mont Ben More (1174 m). C'est une région de ski par excellence, très appréciée des Ecossais.

Nous longeons ensuite le Loch Lomond, nom bien connu des tintinophiles puisqu'il s'agit de la boisson préférée du Capitaine Haddock (et de Milou...). Cependant, cette marque de whisky n'existait pas lorsque Hergé la mit en scène pour la première fois, la distillerie éponyme n'ayant été construite qu'en 1965.



Puis nous entrons dans le parc national des Trossachs, région de collines et de vallées boisées, maintes fois décrites, de façon très romantique, par Sir Walter Scott, dans ses ballades et poèmes.

C'est au bord du Lake of Menteith (vous remarquerez qu'il s'agit ici d'un « lake » et non d'un « loch ») que nous pique-niquons. Mais Elsie a dû monter une garde féroce face à deux canards affamés coincouinant qui avaient décidé de venir se servir. Inutile de vous dire qu'ils sont vite repartis devant une indignation shetlandesque assourdissante !

Puis nous avons rejoint Doune Castle, érigé au XIVe siècle par Robert Stewart, duc d'Albany, qui régna, à partir de 1388, à la place de son frère, Robert III d'Ecosse, devenu inapte.





Ce château est devenu une place de pèlerinage pour les fans de Monty Python puisque c'est là que fut tourné « Sacré Graal » en 1974.

Est-ce la raison pour laquelle Elsie s'est brusquement senti des ailes ?













Après cette grande partie de jeux, Miss Elsie a rejoint son carrosse (et son couffin...) pour rallier Stirling où elle ne fut pas autorisée à visiter le Wallace Monument, tour située au sommet d'une colline, célébrant la mémoire de William Wallace, héros écossais du XIIIe siècle.



Ce monument de 75 m fut érigé en 1869 sur la colline d'où Robert Wallace dirigea les troupes écossaises jusqu'à la victoire contre le roi anglais Edouard Ier durant la bataille de Stirling Bridge, donnant ainsi à l'Ecosse plusieurs année d'indépendance.

Il était temps de rejoindre nos pénates pour une nuit réparatrice. Demain, nous avons quartier libre à Edinburgh. Mais surtout, c'est demain soir que nous avons rendez-vous avec un fantôme écossais. Mais je ne vous en dis pas plus...

A suivre !

Opaline

Revenir en haut Aller en bas
Suzanne



Nombre de messages : 12149
Age : 74
Localisation : Beauraing.(Belg.)
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: Re: Elsie en Ecosse   Mer 19 Oct 2011 - 17:58

Oh que c'est beau! Et Elsie sait remercier ses maîtres: quelle ardeur pour câliner! Very Happy queen Mais quel BEAU voyage vous avez fait!!!!! Merci beaucoup Opaline de nous montrer tout ça! C'est réellement superbe!
Revenir en haut Aller en bas
http://users.skynet.be/collies.shelties/
opaline

avatar

Nombre de messages : 1777
Age : 65
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/11/2009

MessageSujet: Re: Elsie en Ecosse   Mar 8 Nov 2011 - 17:54

Le voyage d'Elsie en Ecosse (6)

C'est à Edinburgh que je vous propose de passer la journée. Il fait beau, le soleil joue avec les nuages et la température s'est radoucie. Je dois avouer que retrouver une ville, une grande ville même, est un peu surprenant, voire dépaysant, après les kilomètres dans un pays à l'habitat plutôt clairsemé. A nous donc les bouchons à l'arrivée sur la capitale écossaise et les problèmes de stationnement ! Mais la civilisation a un prix... ici comme ailleurs...

C'est donc au pied du château, ancienne forteresse édifiée sur un rocher d'origine volcanique, dont les plus anciennes parties datent du XIIe siècle que je vous emmène.


Vue d'ensemble


Une surprise sur le marché !


L'esplanade du château


La devise de la ville

« Nemo me impune lacessit » : « Personne ne me provoque impunément ». Il s'agit de la devise latine de l'Ordre du Chardon, Ordre de chevalerie écossais institué en 1687 par le roi d'Angleterre, Jacques II, qui était aussi roi d'Ecosse sous le nom de Jacques VII qui régna sur les deux pays de 1685 à 1689.

Selon la légende, le « me » de la devise était à l'origine le chardon : à l'époque des invasions vikings, ces derniers auraient voulu attaquer de nuit des Écossais, mais les cris qu'ils auraient poussé en marchant sur des chardons auraient réveillé les défenseurs écossais qui leur infligèrent une défaite mémorable.
La ville de Nancy possède une devise similaire : « Non inultus premor », c'est-à-dire « Qui s'y frotte s'y pique », faisant aussi référence au chardon qui figure sur le blason de la ville.

Mais Edimburgh est aussi la ville qui accueille le plus grand festival du monde qui a lieu, durant trois semaines, en août et propose des spectacles dans toutes les disciplines. Edimburgh est une ville d'artistes, une ville de tradition mais aussi une ville anticonformiste.

Elsie et nous l'avons découverte dans un bus à impériale. En voici un petit aperçu.


Je m'installe sur les genoux de maîtresse


Je garde sa place tandis qu'elle fait des photos


Une ville animée


Un quartier résidentiel huppé


Un concert au coin d'une rue

Nous n'avons, bien sûr, pas manqué d'aller caresser Greyfriars Bobby qui est une personnalité importante de la ville. Il vécut de 1856 à 1872 à Edinburgh et son histoire mérite d'être racontée.



John Gray, policier et eut droit à un chien de garde. Il obtint ainsi de ses supérieurs un chiot Skye Terrier qu’il nomma Bobby. Tous les jours à treize heures pile, sonnées traditionnellement par un coup de canon depuis le château, l’homme et le chien allaient dans un petit restaurant où Gray donnait à Bobby une brioche, puis un os.

Deux ans plus tard, Gray mourut de tuberculose. Le jour des funérailles, plusieurs témoins reconnurent Bobby, en tête du cortège funèbre, qui suivait le cercueil. Puis, la cérémonie terminée, le chien disparut. Il ne revint jamais dans la famille de Gray.
Le lendemain, le gardien du cimetière de l’église de Greyfriars, où était enterré John Gray, fut surpris de découvrir Bobby couché sur la tombe de son maître. Le cimetière étant interdit aux chiens, Bobby fut chassé. Mais le lendemain, puis encore le surlendemain, Bobby revint la nuit malgré le gardien qui le chassait à chaque fois. Finalement, voyant une telle fidélité, le gardien eut pitié du petit chien et obtint une dérogation de la ville qui autorisait Bobby à rester.
Ce ne fut qu’au bout de trois jours que Bobby, forcé par la faim, dut sortir du cimetière. Le restaurateur fut alors surpris de voir Bobby arriver tout seul à treize heures pile pour sa brioche et son os. Après avoir avalé son repas qui lui fut donné de bon cœur, Bobby revint se coucher sur la tombe de son maître. Dès lors, il ne la quitta que pour aller manger à son restaurant attitré.
Cependant, dans la seizième et dernière année de sa vie, il accepta, vieux et fatigué, de rester la nuit chez les Traill, la famille propriétaire du restaurant où il allait prendre son repas.
C’est chez ces derniers que, par une froide matinée de l'hiver 1872, Bobby fut trouvé mort.
Il avait veillé sur la tombe de son maître pendant quatorze ans. La même année, la baronne Burdett-Coutts fit construire près du cimetière une fontaine surmontée d’une statue de Bobby grandeur nature.





Greyfriars Bobby reste depuis plus d’un siècle un symbole de fidélité pour les Écossais, et leur chien national.
Après une journée en ville, il était temps de revenir à un peu de calme et une halte sur la route nous permit de respirer et, une fois de plus, d'admirer les paysages bucoliques.



Puis, ce fut la découverte d'Auchen Castle, près de la petite ville de Moffat, intégralement réservé à notre intention où Elsie a pu s'ébattre en toute liberté, sous une jolie petite pluie fine qui lui a fait un poil tout en soie pour la soirée qui nous attendait.





Bon, Elsie avait donc déjà mis sa robe du soir, il nous restait à faire de même. Mais, je dois préciser qu'il s'agissait d'une soirée « kilt » pour ces messieurs. Si ma petite chérie ne s'est pas laissé impressionner par le cadre, par contre, quand elle a descendu, aux côtés de son maître, le grand escalier monumental pour rejoindre la salle à manger, elle a eu un choc et est partie se jeter, telle une lionne, sur la glace dans laquelle se trouvait un homme en jupe qu'elle n'a, de prime abord, pas reconnu. Mais comment un aussi petit chien peut-il avoir une telle puissance sonore ?



Alors, imaginez sa réaction lorsqu'elle vit l'ensemble du groupe descendre ledit escalier ! Elle a tout simplement cru à une invasion d'extraterrestres. Puis, philosophe, elle les a gratifiés d'un regard totalement indifférent.



Mais, au risque de vous décevoir, je ne vous dirai pas ce qu'ils portaient ou pas sous leurs kilts. Le mystère doit rester entier et il fait partie intégrante de la tradition écossaise. Mais sachez qu'un des plus anciens fabricants de kilts offre à la vente des dessous spécialement conçus pour le kilt...

Voilà, c'était là notre dernière nuit en Ecosse. Dans un château. Mais pas le moindre fantôme !... Décevant, non ?

Le lendemain matin, après une nouvelle séance photo des vedettes officielles du voyage, chacun est reparti vers ses pénates.



Il nous restait à rejoindre Douvres et notre ferry qui nous y attendait le surlendemain.

A suivre...

Opaline
Revenir en haut Aller en bas
Suzanne



Nombre de messages : 12149
Age : 74
Localisation : Beauraing.(Belg.)
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: Re: Elsie en Ecosse   Mar 8 Nov 2011 - 18:04

Merci Opaline, comme Elsie est sage! J'aime surtout quand elle garde ta place dans le bus, elle a l'air tellement sérieux! comique!

Et puis toute la troupe en kilt, dans ce beau château tout à vous, ça devait être super, inoubliable!

C'est magnifique.
Encore merci.


Dernière édition par Suzanne le Mar 8 Nov 2011 - 18:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://users.skynet.be/collies.shelties/
opaline

avatar

Nombre de messages : 1777
Age : 65
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/11/2009

MessageSujet: Re: Elsie en Ecosse   Mar 8 Nov 2011 - 18:15

Nous avons effectivement passé une soirée inoubliable. D'abord parce que le cadre était prestigieux : d'ordinaire nous ne fréquentons pas les 4 étoiles ! Tu aurais vu la taille des chambres : en fait, nous avions une "suite" de deux chambres (une pour nous et une pour les garçons) avec une grande salle de bain (avec du beau linge), un petit couloir, un coin bureau et télé. Et puis, le service était évidemment à la hauteur. C'était vraiment très agréable.

Opaline
Revenir en haut Aller en bas
opaline

avatar

Nombre de messages : 1777
Age : 65
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 12/11/2009

MessageSujet: Re: Elsie en Ecosse   Sam 19 Nov 2011 - 12:12

Le voyage d'Elsie en Ecosse (7)

Ainsi que je vous l'ai dit à l'épisode précédent, nous avons quitté le groupe après la séance photos devant le château, le gros de la joyeuse troupe repartait vers Kingston upon Hull pour reprendre en fin d'après-midi le ferry à destination de Zeebrugge, tandis que nous avions rendez-vous à Sunderland, à quelques encablures de la frontière écossaise, avec un couple d'amis écossais émigrés en Angleterre.

Venant de Moffat, nous n'avons d'autre choix que de longer le Mur d'Hadrien, inscrit depuis 1987 au patrimoine mondial de l'UNESCO. Il s'agit d'une fortification en pierre et tourbe construite par les Romains à partir de 122 après Jésus-Christ, sur toute la largeur de l'Angleterre afin de protéger le sud de l'île des attaques des tribus calédoniennes de l'actuelle Ecosse. Il marquait la limite septentrionale de l'Empire Romain.



Sunderland est un port sur la Mer du Nord d'où les ferries partent vers la Norvège et le Danemark. Et oui, nous sommes encore dans le Nord ! La particularité de Sunderland est d'être jumelée avec Saint Nazaire, ville toute proche de notre lieu habituel de vacances. Je suis brutalement stupéfaite des coïncidences qui nous lient avec l'Ecosse et l'Angleterre ; il était certainement écrit quelque part qu'il fallait que nous y allions :

- la capitale écossaise a la même devise et le même emblème que Nancy,
- nous passons toutes nos vacances près d'une ville jumelée avec une ville anglaise où nous avons des amis,
- nous avons une voiture anglaise,
- et surtout, nous vivons depuis plus de 35 ans avec des SPLENDIDES écossaises à quatre pattes.

A ce moment de mon récit, je ne peux pas passer sous silence le fait que Sunderland est également jumelée avec Washington DC puisqu'une des communes composant l'agglomération se nomme Washington, berceau des ancêtres du 1er président des Etats-Unis dont l'arrière grand-père, John, émigra vers la Virginie. La maison familiale y a été conservée et on y fête tous les ans, le 4 juillet, l'American Independence Day qui commémore le 4 juillet 1776, date de la déclaration d'indépendance des Etats-Unis vis-à-vis de l'Angleterre.

Elsie, totalement indifférente à ce genre de détails, a pu profiter pleinement du coquet jardin anglais de nos amis, inondé de soleil, où elle a passé une bonne partie de la journée.


Ils boivent l'apéritif ! Et moi, avec qui je joue ?

C'est à Rochester que nous passons la nuit, à 50 km au sud-est de Londres, à l'embouchure de la Medway. Rochester est après Canterbury le plus ancien évêché d'Angleterre. La cathédrale normande actuelle, érigée en l'an 1200 en pierres de Caen, a remplacé une cathédrale normande bâtie en 1082 qui faisait elle-même suite à une église de 604. Elle est généralement considérée comme étant la plus belle cathédrale normande de Grande-Bretagne.




Elsie très intéressée par le cloître...

Elsie a pu se promener, jouer et chahuter avec François et Benoît, sur les pelouses du château de Rochester datant de 1087, d'où l'on domine l'estuaire de la Medway.





Rochester est, par ailleurs, indissociable de Charles Dickens (1812-1870) qui y vécut une partie de sa jeunesse et les treize dernières années de sa vie.

Au pied du mur normand, Elsie semble bien calme mais... la seconde suivante, elle est partie comme une fusée pour chahuter avec François !



Comme d'habitude, elle lui a sauté dans les bras.



C'est à Douvres que nous dégusterons notre dernier fish and chips dans une brasserie, au bord la plage, qui n'acceptait pas les toutous. Or, il était impossible de se mettre en terrasse puisque'une petite pluie fine, un joli crachin britannique, enveloppait la ville. Mais la serveuse, désolée de la règle imposée, nous a gentiment installés près de la fenêtre devant laquelle était garée Lady Black afin que nous puissions surveiller Elsie. Sympa, non ?


Son château (1179)


Ses maisons balnéaires


Sa plage et son port où les Romains construisirent un phare en 43 (il est conservé au château)

l est maintenant temps d'embarquer. Elsie reste sagement dans son couffin durant la traversée, pas inquiète du tout. Nous sommes tout à l'avant du ferry avec les camions, c'est une chance, nous débarquerons plus vite et ce n'est pas négligeable puisque nous avons encore sept heures de route pour rallier St Brévin où nous terminerons nos vacances. Ce n'est pas un crachin qui nous accueille à Calais mais une pluie battante et nous aurons des orages de Rouen à Rennes ! Pas facile de rouler, heureusement, à cette heure tardive, il n'y a personne ou presque. Mais quel spectacle ! Le ciel s'illumine comme en plein jour à 380°, le tonnerre gronde, Lady Black ronronne et Elsie dort... chut...

F I N

Opalne
Revenir en haut Aller en bas
Suzanne



Nombre de messages : 12149
Age : 74
Localisation : Beauraing.(Belg.)
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: Re: Elsie en Ecosse   Sam 19 Nov 2011 - 12:40

Oh Opaline que c'est plaisant tout ce que tu nous rapportes là .(textes et photos) . MERCI Beaucoup!!!!!! C'est vraiment super.

OK fleurs
Revenir en haut Aller en bas
http://users.skynet.be/collies.shelties/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Elsie en Ecosse   

Revenir en haut Aller en bas
 
Elsie en Ecosse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un groupe de 50 orques au large de l'Ecosse
» LE COLLEY OU BERGER D'ECOSSE
» Taureau importé d'Ecosse Noir
» Arrivee en ECOSSE 4eme partie
» Saumon d’Ecosse à la niçoise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Colleys, shelties, pour le respect du chien. :: STANDARDS ET PHOTOS. ( offert à tout visiteur.) :: Standards et Photos de nos shelties. :: La page d"Elsie du Jardin d'Angélique, la shet lorraine.-
Sauter vers: